Une ligne de plus (et non de moins) sur notre CV !

J’aimerais revenir sur un préjugé que je trouve dépassé, inutile, bloquant. En France, si on part en voyage pour plusieurs mois voir une année, cela serait vu comme du temps perdu professionnellement. Non seulement je trouve ça complètement faux mais je défends en plus l’idée qu’un long voyage doit être mis en avant lors d’un entretien d’embauche.

En effet, lorsque l’on débute notre carrière, nos premières années sont cruciales. Fraichement diplômés, notre objectif semble clair : se confectionner un CV en béton, cohérent, solide et surtout sans interruption. L’enseignement et notre entourage nous explique que la compétition est accrue et qu’il est primordial de se faire une place sur le marché du travail. On ne peut pas perdre une miette de notre fougue post-académique et on se doit de rapidement avaler des heures de travail, de la pression, des responsabilités pour « plus tard » se reposer sur notre butin acquis. Aux yeux de la génération X (née entre 1950-1980), se permettre de perdre une année d’expérience professionnelle avant nos 30 ans peut paraitre comme de la pure inconscience. C’est une année de moins pour atteindre la stabilité financière nécessaire pour débloquer un crédit immobilier par exemple. Mais ce qui était sain pour nos parents ne l’est plus vraiment pour nous…

Avant et pendant mon voyage, j’ai entendu des pluies de doutes et de scepticisme quant à ma réinsertion professionnelle en France. Pourtant, à mon retour je n’ai rencontré aucune difficulté pour me remettre dans le bain et décrocher un CDI. Il est cependant important de se préparer au retour et prendre de la hauteur quant à tout ce que l’on a vécu. Mon idée est donc de démonter 3 idées reçues concernant une longue absence professionnelle liée au voyage.

Idée reçue 1 : Ton CV ne sera plus cohérent

Après un voyage et donc une longue période d’inactivité professionnelle en France, il est important de revoir complètement son CV. En effet, tout a changé ! Le voyage permet de prendre de la hauteur sur nos expériences passées et il est intéressant de les reprendre sous une nouvelle perspective.

Dans mon cas, je trouvais que mes multiples expériences n’avaient aucun lien entre elles, mon voyage m’a permis de découvrir un fil rouge insoupçonné très solide mettant une cohérence incroyable dans mon parcours, à savoir l’humain.

Ensuite, on définit des nouveaux projets professionnels plus précis, ayant plus de sens pour nous. On n’arrive enfin à créer un CV ayant une direction qui nous ressemble, et c’est bien le but d’un CV ! Enfin et surtout, je pense qu’il faut mettre en avant notre voyage dans notre CV et ne pas laisser d’information sur cette longue période d’absence qui sera forcément visible à la première lecture. Pour cela, on peut tout simplement créer un encart « Développement Personnel » (n’ayons pas peur des mots !) ou bien « Voyages » et expliquer nos expériences humaines, personnelles, professionnelles à l’étranger. Les échanges culturels, les expériences de volontariat, les challenges qu’on a pu se lancer sont d’excellents exemples.

Par exemple, je décris dans mon CV que j’ai parcouru 40 000 kms en Australie avec mon van, ou bien que j’ai parcouru 240 km pendant 14 jours dans l’Himalaya dont un point culminant à 5416 mètres d’altitudes par mes propres moyens.

Ces éléments attirent la curiosité des recruteurs qui auront envie de connaitre pourquoi cela mérite d’être dans notre CV et voudront connaître l’histoire en entier. Lors de l’entretien, ils pourront pleinement apprécier le feu, l’engouement, l’engagement total qui émanent de nous lorsqu’on relate ces éléments qui nous ont tant transformé. Le voyage représente donc une ligne de plus et non de moins dans notre CV.

Idée reçue n°2 : L’employeur te prendra pour un tire-au-flanc

Premièrement, il n’est pas rare que notre recruteur fasse parti de la génération Y et soit lui-même un voyageur. Dans ce cas, il sera très constructif d’évoquer les épisodes de voyages et ce qu’ils nous ont apporté car le recruteur comprendra tout de suite de quoi on parle.

Dans d’autres cas, notre « trou » d’un an dans le CV peut faire hausser les sourcils. En tant que candidat, il est alors important de rappeler que voyage ne signifie pas (toujours) vacances. Il englobe aussi une importante logistique et une planification s’accompagnant de doutes et de peurs. C’est aussi de vraies galères, des erreurs de parcours, des déceptions, des moments de solitudes. Chaque aventure de voyage est une sortie de notre zone de confort bien souvent formatrice. Le voyage est donc un sacré investissement personnel et constitue un projet de vie auquel les glandeurs s’aventurent rarement…

Idée reçue n°3 : Tu seras déconnectée du marché du travail

Souvent les personnes qui nous entourent s’imagine que notre voyage nous fera rater le train de la vie professionnelle et nous laissera à tout jamais sur le quai de la gare. La suite logique après des études et de trouver un métier ; mais ça c’était avant ! Aujourd’hui, il y a des trains à toutes les heures et pour toutes les destinations. Un long voyage est certes une rupture avec le marché du travail, mais pas dans notre carrière. En d’autres termes, le voyage s’intègre dans notre développement personnel et professionnel. Il nous permet d’affiner nos aspirations et de s’ouvrir à d’autres métiers et à d’autres façons de travailler.

Pendant nos voyages, on croise sans cesse des travailleurs et on peut nous même travailler, ce qui nous permet de s’enrichir des spécificités culturelles de chaque pays. On ne travaille pas de la même manière en Australie qu’au Cambodge … A notre retour, on ne voit plus le travail de la même manière. On se rend compte aussi de la chance que l’on a de vivre dans un pays développé offrant tant d’opportunités professionnelles et où tout est possible. On est donc loin de la déconnexion du marché du travail mais plutôt dans une démarche d’appropriation et d’incarnation de notre futur métier, ce qui n’est pas plus mal.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s